Le soir où j’ai rencontré… JESUS…

Il y’a des jours où un ensemble d’évènements imprévus décident de s’inviter dans votre journée et sans que vous ne vous y attendiez, vous ils vous marquent à jamais… Jeudi dernier était l’un de ces jours-là!

bigstock-Jesus-Lord-Emmanuel-43421104

Ce jeudi là j’avais passé la soirée dans un puissant mapane  (non je ce n’est pas le sujet de l’article donc pas de détails…), ledit mapane était tellement cool que je n’avais pas vu le temps passé! Au moment où je me décide à rentrer il est déjà quasiment 1H du matin et je ne suis pas sorti avec ma voiture! Le mapane était tellement top qu’on me dit pas de soucis, on te dépose chez toi :). Alors qu’on est plus très loin de chez moi, je ne sais quel bête élan de gentillesse me fait dire: « Pas la peine d’arriver jusqu’à la maison, je peux prendre une moto à Rhone Poulenc »… Quelques minutes plus tard, me voilà donc sous le froid et les piqures de moustiques en plein carrefour en train d’essayer de trouver une moto… C’est à ce moment que la rencontre improbable a eu lieu…

Généralement je me méfie des motos qui viennent accoster les clients, mais au vu des circonstances, j’étais juste content de voir ce bendskineur avancer vers moi et me lancer:

  • « Grand », vous allez où?
  • Rayon vert
  • Ca va faire 400F (Ndlr: C’est une destination de 100F normalement en taxi…)
  • OK on y va (Ndlr2: En temps normal, par principe j’essaye toujours de négocier le prix, mais comme je vous l’ai dit au début cette nuit était « bizarre« )

Me voilà donc derrière la moto, première bonne surprise, il ne sentait pas le bouc 🙂 quelques secondes après, mon chauffeur me dit qu’en fait s’il est venu vers moi, c’est parce qu’il m’avait pris pour un de ses clients habituels… Il me faut vous préciser que j’évite normalement d’engager la conversation avec les taximans et les bendskineurs… Je dis donc juste au jeune homme: « Ah ok, je suis donc chanceux« ; le trajet continue donc en silence, jusqu’à ce qu’on arrive à 300m de chez moi…

  • Grand je peux vous poser une question?

Voilà un moment que je déteste normalement dans les taxis ou sur les motos, ce moment où le chauffeur veut tuer le temps en te racontant des passages de sa vie… Généralement accepter de causer à ce moment te conduit à te retrouver entrain de jouer les conseillers matrimoniaux…
Mais on était un soir bizarre et j’ai accepté qu’il pose sa question, sûrement parce que je me disais que de toutes les façons on était déjà presque arrivés et que ça devait tourner court. Voici donc sa question:

  • « Si quelqu’un est malade, on lui donne le médicament, il refuse de lire la notice, prends mal le remède et ne guéri donc pas, c’est la faute de qui? »

(Me voilà qui pense: mon ami, j’attends que tu me dises comment ta copine ne te respecte plus pour que je t’aide à l’insulter ,toi tu me poses des questions bizarres comme ça ??
Bref je réponds :

  • Bah c’est la faute du malade!
  • Grand frère vous avez raison, on peut donc conclure que si les êtres humains continuent de souffrir sur terre alors qu’ils ont le remède en Dieu mais refusent de bien appliquer les posologies dans la bible, c’est de leur faute?

Cette question fut le début d’une longue et plaisante discussion sur Dieu, la foi, les églises, le bien et le mal… Nous avons discuté pendant plus de trente minutes devant mon portail, il était presque 2H du matin quand j’ai mis enfin un terme, presque à contre cœur à cet échange.

moto taxi bendskin

Pendant 45 minutes, mon chauffeur a essayé de m’expliquer qu’il était important de croire en Dieu et en la bible, qu’être bon ne suffisait pas, il a aussi insinué que l’islam était une religion violente… Bien-sûr j’ai vite fait de lui dire qu’islam et islamisme n’étaient pas pareils et que le terrorisme faisait plus de victimes musulmanes que chrétiennes…

Au cours des 45 minutes j’ai essayé de lui expliquer pourquoi je croyais qu’il était bon d’avoir la foi, mais que je ne croyais pas en les églises même si je trouvais intéressant les messages et les valeurs qui y étaient véhiculés. J’ai aussi partagé avec mon compagnon ma théorie du « pourquoi », cette question qu’il fallait toujours se poser avant de juger les gens ou leurs actes.

Contrairement aux autres motos qui passaient par là et au gardien de mon immeuble qui se demandaient ce qu’on foutait là, quand j’ai demandé à mon compère si ça ne lui posait pas de problème de perdre des clients pendant qu’on causait là, il m’a dit que notre causerie était plus importante que son pointage…

Il a fallu malheureusement qu’ à un moment j’insiste pour arrêter la conversation, il m’a dit qu’il habitait quelques rues plus loin, je lui ai dit qu’il était devant chez moi et que c’est avec plaisir que je continuerai cet échange au prochain hasard… Hasard car oui j’ai évité de prendre son contact de peur de tuer la magie du moment…

Au moment de se séparer il m’a dit: « Je m’appelle Emmanuel » (NDLR3: le nom de Jésus selon certaines croyances)… J’ai souri et j’ai répondu « moi c’est Élie 🙂 » on a ri tous les deux et je suis rentré me coucher …

8 réflexions sur “Le soir où j’ai rencontré… JESUS…

  1. Jacinte Valery dit :

    Hum Elie alors comme çà tu as la foi mais tu ne vas pas à l’église…. Dieu a vu qu’il était grand temps qu’il te remette sur les rails et a envoyé Emmanuel vers toi!
    Au fait, les mapanes ont parfois du bon hein!!!! La preuve…..

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s